Cinq questions à JJ Wilson

«Se former signifie apprendre en permanence, toujours rester curieux et ouvert sur le monde.»

JJ Wilson est l’auteur du roman Damnificados et co-auteur du support de cours Speakout, que l’Ecole-club utilise dans ses cours d’anglais. Le matériel pédagogique a reçu le «English Language Book Award».

JJ Wilson

Que représente la formation à vos yeux?

Pour moi, la formation est avant tout une opportunité. Quand je vois les milliards de gens qui vivent dans la pauvreté dans le monde, ma première pensée est qu’ils ont besoin d’une formation pour y échapper et vivre une vie meilleure. Se former signifie aussi apprendre en permanence, toujours rester curieux et ouvert sur le monde. Je pense à cette lithographie de l’artiste espagnol Goya, qu’il a réalisée à un âge avancé. Elle montre un homme âgé qui marche en s’appuyant sur des cannes, la légende au-dessus de lui dit «Aún aprendo» («J’apprends encore»). Quand je pense à la formation, je pense à cette œuvre.

Quel est votre plus grand succès en matière d’apprentissage?

Mon plus grand succès a été l’écriture de mon roman Damnificados, paru en 2016. J’ai compris l’immense effort que demande la construction d’une narration complexe de 300 pages. J’avais toujours été un sprinter, je me trouvais confronté à un marathon. J’ai aussi beaucoup appris quand mon éditeur a insisté pour que je supprime des scènes que j’aimais beaucoup. Elles étaient bien écrites, mais elles ne contribuaient pas à la progression de l’histoire. Il faut parfois se défaire des choses qu’on aime au nom d’un intérêt supérieur.

A votre avis, quelles compétences faut-il acquérir pendant ses études ou l’apprentissage pour affronter au mieux le monde du travail?

Il faut une base solide en lecture et en calcul. A cela s’ajoutent des compétences typiques du XXIe siècle comme l’esprit critique, la créativité, la collaboration et la maîtrise du numérique. On dit parfois que les enfants d’aujourd’hui exerceront des métiers qui n’existent pas encore avec des outils numériques qui n’ont pas encore été inventés. C’est probablement vrai pour certains métiers, mais cela ne concerne pas la plupart des personnes. Elles passeront leur vie à porter des sacs sur le dos ou à nettoyer le désordre laissé par les autres.

Quelles sont les plates-formes en ligne que vous utilisez pour continuer à vous former?

Je lis les actualités en ligne dans différentes langues: en anglais (la BBC et le Guardian), en espagnol (El País, La Nación), en portugais (Globo) et en italien (Corriere della Sera) – pour avoir différents points de vue sur ce qui se passe dans le monde. J’utilise aussi beaucoup YouTube pour regarder des interviews sur toutes sortes de sujets: l’éducation, la littérature, l’histoire et l’actualité.

Y a-t-il quelque chose que vous rêvez d’apprendre depuis longtemps?

Je ne connais aucune langue non européenne et j’adorerais en apprendre quelques-unes, par exemple le quechua (parlé en Amérique latine). Je devrais aussi apprendre à bien jouer d’un instrument de musique, je n’ai que de lamentables connaissances en guitare. Un jour, j’aimerais apprendre à sculpter la pierre et quand je serai à la retraite, j’essaierai de faire de petits chefs-d’œuvre dans mon garage.

 

 


JJ Amaworo Wilson

Website JJ Amaworo Wilson

Blog Reallyenglish

Retour

Cinq questions à JJ Wilson

Commentaires

Utilisateur
 
E-mail
   
Commentaire