Cinq questions à Lisa Fleckenstein

«Même si notre quotidien nous laisse souvent peu de marge de manœuvre, il est important de consacrer du temps à la formation. Elle devrait nous aider chaque jour à augmenter notre flexibilité.»

Lisa Fleckenstein est Country Manager D-A-CH (Allemagne, Autriche, Suisse) chez ENI Digital Learning. Cette multinationale française développe différents types de formations en informatique. Dès août 2018, l’Ecole-club proposera des formations Office en e-learning en collaboration avec ENI.

Que signifie pour vous le terme formation?

Pour moi, la formation, c’est évoluer sans cesse, remettre en cause ce que l’on sait déjà et apprendre de nouvelles choses. La formation prend plusieurs formes: la formation initiale, la formation continue et la culture générale. Chacune est importante. Elles nous offrent de nouvelles opportunités et perspectives et nous ouvrent de nouveaux horizons. La formation commence dès la première seconde de la vie et prend fin à la dernière seconde. La formation continue est fondamentale de nos jours, au vu des évolutions permanentes que connaissent les entreprises, les applications et les outils auxquels chacun doit s’adapter. C’est la formation qui détermine une destinée. C’est pourquoi il est important d’y avoir accès.

Quelle est votre plus grande réussite en matière d’apprentissage?

Mon plus grand succès en la matière est l’apprentissage du français. J’ai appris cette langue progressivement, au lycée d’abord, puis en tant que jeune fille au pair à Paris, lors de mes études de romanistique à Munich, lors de mon séjour Erasmus à Nantes et enfin dans ma vie privée et professionnelle à Nantes. Quand je suis seule en voiture, je me parle à moi-même en français. Je pense et je rêve en français. Mes enfants grandissent avec l’allemand et le français et mon fils jouait déjà les interprètes pour ses grands-parents à l’âge de trois ans. Je m’intéresse à la langue allemande et aux langues étrangères depuis mon enfance et je suis fière de pouvoir parler une seconde langue couramment.

Qu’apprend-on mieux au travail que lors de sa formation?

Pendant mes études, j’ai acquis beaucoup de savoir théorique, qui ne m’a toutefois pas été très utile quand j’ai commencé à travailler car j’ai changé de branche. En revanche, les outils et méthodes de travail que l’on développe durant les études nous servent toute la vie. Les soft skills et les compétences relationnelles s’acquièrent pour la plupart dès l’enfance.

Au travail, on apprend finalement à mettre en pratique ces connaissances et à les développer. On découvre la vie professionnelle, que l’on peut à peine simuler, voire pas du tout avant d’entrer dans le monde professionnel. Les clients, les collaborateurs, les supérieurs, le développement d’un projet, la gestion de projet, le marketing, la vente... Les relations entre tous ces éléments s’apprennent «sur le tas».

La théorie et la pratique sont deux composantes indissociables de la formation tout au long de la vie. Je peux enseigner les deux approches à mes clients et les accompagner de façon qu’ils acquièrent les connaissances nécessaires. Cela les aide à faire face avec brio à la révolution numérique au quotidien.

Quelles sont les plateformes en ligne que vous utilisez pour continuer à vous former?

De façon générale, je suis l’actualité sur les sites Internet de journaux allemands et français comme la Süddeutsche Zeitung, le Spiegel, Le Monde, Ouest-France... En outre, je me rends chaque jour sur YouTube, Wikipédia et divers médias sociaux.

Je me tiens également au courant des évolutions des applications de bureau et des médias digitaux via le portail d’ENI, afin de toujours rester «à la page» car nous sommes en pleine révolution numérique.

Qu’avez-vous envie d’apprendre depuis longtemps?

Je suis très curieuse, j’ai soif d’apprendre et j’ai très envie de continuer à me former. Je souhaite approfondir mes connaissances en photographie, en espagnol, en danses latino-américaines et en piano, mais aussi apprendre de nouvelles langues comme l’italien et le suédois. Mais surtout, j’aimerais voyager pour découvrir d’autres pays.

«Même si notre quotidien nous laisse souvent peu de marge de manœuvre, il est important de consacrer du temps à la formation. Elle devrait nous aider chaque jour à augmenter notre flexibilité.»

 

Retour

Cinq questions à Lisa Fleckenstein

Commentaires

Utilisateur
 
E-mail
   
Commentaire