Apprendre avec des vidéos

Quand les films rendent l’apprentissage palpable et saisissant




Jan Janutin produit des films didactiques pour l’Ecole-club Migros de Lucerne. L’institut de formation et les entreprises clientes utilisent ses vidéos et animations taillées sur mesure à des fins de formation continue.

Jan Janutin s’est mis à réaliser de petits films sur des thèmes variés pendant ses études de bachelor à la haute école de Lucerne. L’envie de proposer des films ciblés à un large public le titillait déjà à l’époque. Encore étudiant, il a donc développé pour l’Ecole-club Migros un cours de vidéo destiné aux enfants. Cette année, ce jeune homme de 23 ans a été engagé pour développer des films didactiques dans le cadre de l’atelier «Werkstatt Zukunft».

Atelier «Werkstatt Zukunft»
L’Ecole-club Migros de Lucerne a lancé une initiative interne baptisée «Werkstatt Zukunft», dont l’objectif est d’élargir son offre de cours et de formations aux méthodes d’apprentissage numériques. Actuellement, celle-ci correspond plutôt à une médiathèque, développant des films de niveau professionnel. Jan Janutin joue ici un rôle clé, puisqu’il conseille, conceptualise et réalise les films. Il peut compter sur une petite équipe d’indépendants ¬– des spécialistes pour la création de storyboards, d’animations 2D ou de prises de vues à 360°. Mais l’atelier fonctionne aussi comme un laboratoire. Jan Janutin et ses collègues sont obligés de développer sans cesse leurs connaissances et de tester des solutions techniques qui ne sont pas encore arrivées à maturité.


Films: savoir-faire nécessaire
Jan Janutin est le plus jeune membre de l’équipe informatique de l’Ecole-club Migros de Lucerne. Sa jeunesse et son expérience en matière de film ouvre de nouvelles perspectives. Interrogé, il rigole: «Au début, beaucoup n’ont pas vraiment compris ce que je faisais ici. Maintenant, mes collègues plus âgés me posent toujours plus de questions ou me soumettent des idées.» Actuellement, il travaille sur le développement de matériel didactique destiné aux personnes souhaitant produire elles-mêmes des vidéos. Le cours pilote interne a déjà lieu. Sur la base des expériences réalisées dans ce cadre, Jan Janutin retravaillera son cours. Ce dernier sera ensuite intégré à l’offre de l’Ecole-club Migros. Jan Janutin acquière lui-même son savoir-faire didactique dans le cadre de son travail pratique et de l’échange avec ses collègues.

De nombreux projets en parallèle
Contrairement à ce qu’il faisait lorsqu’il était étudiant, Jan Janutin est aujourd’hui constamment impliqué dans différents projets. Il peut se plonger sans relâche dans de nouveaux champs thématiques. Outre le développement, déjà évoqué, d’un cours de vidéo, il produit actuellement de brèves animations sur le thème du copyright. Il est également en contact étroit avec ses mandants. Un autre de ses projets est un film didactique à 360°, pour lequel il est en pleine phase de conceptualisation. Lorsqu’il évoque ce travail, sa voix trahit son enthousiasme. «Nous filmons une mise en scène à l’aide d’une caméra à 360°. Grâce à l’utilisation de lunettes de réalité virtuelle et d’écouteurs, le spectateur perçoit la situation comme très réelle. L’apprentissage est ainsi palpable et saisissant.»


Extrait d'un Storyboard


Élargir la notion de film didactique
«Le film didactique est davantage qu’un moyen d’enseignement», constate Jan Janutin, avant d’expliquer son point de vue: «Les limites entre apprentissage, divertissement et marketing sont parfois fluctuantes». Concrètement, en décembre, de petits films d’animation doivent être diffusés dans les vitrines de l’Ecole-club Migros du Schweizerhofquai, à Lucerne. Dans l’atelier «Werkstatt Zukunft», les préparatifs pour cette action vont bon train. Le résultat se veut ludique. Les séquences filmées montrent de brèves scènes de familles qui se préparent à fêter Noël. Les spectateurs apprennent comment réussir le selfie parfait devant le sapin de Noël ou comment décorer d’une main de maître des pains d’épice. Le lien avec l’offre de cours est évident.



Fasciné par la réalisation de films
Le jeune réalisateur est fasciné par la possibilité de développer un projet du début à la fin. Il participe à toutes les étapes, de la genèse de l’idée au montage final, en passant par l’organisation du tournage. Les émotions suscitées par les images animées permettent d’aborder plus directement les individus en situation d’apprentissage. Mieux qu’avec un texte ou un graphique en tout cas. Jan Janutin est satisfait lorsqu’il parvient à développer un produit beaucoup utilisé par la suite. Ses exigences à l’égard de son propre travail sont élevées: «Les utilisateurs apprécient la bonne qualité.»




Désirez-vous recevoir systématiquement des informations sur les séminaires d’entreprise?
Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter.


Retour

Apprendre avec des vidéos

Commentaires

Utilisateur
 
E-mail
   
Commentaire