Cinq questions à Mark Forster

«La formation est un bon exercice pour le cerveau et pour l’horizon mental.»

 

La formation, qu’est-ce que cela signifie pour vous?
Les hommes sont par nature curieux et avides de nouveauté. Cela nous maintient en forme et nous fait avancer. Pour ma part, j’aime beaucoup voyager, ce qui me donne l’occasion de voir les choses sous un angle différent, parfois totalement inattendu. Cela me permet de remettre systématiquement en question mes propres points de vue et de ne pas me contenter d’accepter le prétendu statu quo.

Pour moi, la formation consiste à se pencher de manière approfondie sur tout ce qui est nouveau. Que ce soit par des cours, des ouvrages (spécialisés) ou des échanges: la formation est un entraînement cérébral qui élargit l’horizon intellectuel. C’est la condition essentielle pour l’acquisition du savoir et la compréhension proprement dite, le but étant de pouvoir s’en servir ensuite dans un contexte différent et sur la base de sa propre expérience. L’objectif à long terme est d’acquérir en permanence un nouveau savoir. Il est important, en particulier dans un «monde évoluant toujours plus vite», de prendre le temps d’examiner les choses en profondeur. Les nouveautés vont et viennent mais, en revanche, la formation ne passe jamais de mode.

Quelles ont été vos expériences les plus enrichissantes en matière d’apprentissage?
Pour moi, les expériences les plus enrichissantes en matière d’apprentissage sont généralement la somme de petites victoires. J’en ai remporté une, de toute évidence, lors de ma formation de pilote lorsque j’ai réussi pour la première fois un atterrissage parfait, au cours duquel les trois paramètres vitesse, angle et altitude concordaient idéalement.

Qu’apprend-on mieux dans son métier plutôt que dans une formation?
L’exercice d’un métier n’est pas une simulation isolée au cours de laquelle on peut répéter une tâche aussi souvent que l’on veut ou la repousser à un autre jour. Une autre pression s’exerce au point d’intersection entre la tâche, les exigences de qualité, la quantité nécessaire et les ressources disponibles (telles que le temps, le budget, les collaborateurs, etc.) On apprend donc beaucoup sur soi-même, sur la façon de se fixer des priorités, de repérer où sont ses propres forces mais aussi ses propres limites. Cela ne s’apprend qu’en exerçant un métier.

Dans la formation, en revanche, on peut acquérir un savoir technique et méthodique approfondi. Si l’on peut se concentrer sur un sujet pendant des semaines voire des mois, sans en être détourné par des tâches quotidiennes, on peut parvenir à l’approfondir dans des détails qui ne seraient pas possibles au travail. C’est la raison pour laquelle, à mon avis, les congés sabbatiques sont judicieux à la fois pour les entreprises et les collaborateurs.

Quelles plateformes en ligne utilisez-vous pour vous former?
J’utilise différentes sources. Je charge continuellement de nouveaux livres sur mon portable/Kindle et regarde souvent des conférences TED. Par conséquent, je ne me qualifierais pas encore comme un utilisateur de la formation en ligne. De nouveaux systèmes tels que Udacity m’intéressent, mais je ne m’y suis pas encore penché en détail. En effet, le défi de notre époque est que le nombre d’offres disponibles augmente continuellement tandis que la qualité varie fortement. Investir son temps si précieux dans une offre de cours de moindre qualité est, à mon avis, un véritable gaspillage.

Qu’avez-vous toujours voulu apprendre? 
Parmi les langues: le mandarin et le japonais. En matière de loisirs: jouer du piano à un niveau acceptable. Par pur intérêt: la physique. Et cette liste s’allonge chaque jour. Pouvoir réfléchir sans contraintes aux sujets sur lesquels on souhaite se pencher en détail est un énorme privilège, ce dont je suis reconnaissant. Je sais que tout le monde n’en bénéficie pas.

 

Mark Forster est le fondateur et CEO d’Adello. Il a fait ses études à l’Université de Saint-Gall (HSG). Avec Adello, il a créé une entreprise technologique ayant des succursales en Asie, en Europe et aux États-Unis. Des analystes tels que Technavio, Gartner et CRN la classent parmi les sociétés Big Data leaders au monde. La technologie brevetée Predictive Advertising, développée à partir de 2011, est désormais utilisée dans le monde entier. Parmi ses clients et partenaires, Adello compte des sociétés telles que Intel, IPG, Clear Channel, Crédit Suisse, StarHub ou Swisscom. M. Forster est un investisseur providentiel et co-fondateur de diverses start-ups dans le domaine technologique ainsi que membre du jury chez Venture Kick.

Plus d’informations sur Adello

 

Retour

Cinq questions à Mark Forster

Commentaires

Utilisateur
 
E-mail
   
Commentaire