Cinq questions à Nathalie Bourquenoud

Nos expériences quotidiennes et les défis que nous avons à relever contribuent également à développer nos compétences.




La formation, qu’est-ce que cela signifie pour vous?
Elle est importante et nécessaire. Nous en avons sans cesse besoin. L’essentiel est d’être ouvert et de rester curieux. En effet, notre formation et notre développement ne cessent pas une fois atteint l’âge de 40 ou 50 ans. Nos professions et nos cadres professionnels évoluent sans discontinuer. Les formations et formations continues ne sont toutefois qu’une partie de notre formation. Nos expériences quotidiennes et les défis que nous avons à relever contribuent également à développer nos compétences.


Quelles ont été vos expériences les plus enrichissantes en matière d'apprentissage?
J’ai tiré les meilleurs enseignements de mes premières années en tant que jeune mère. C’est dans ce rôle que j’ai appris à diriger. A l’âge de 24 ans, j’étais à la tête d’une banque Raiffeisen locale, je m’occupais de mon fils et suivais parallèlement une formation continue. Sans discipline, organisation et endurance, je n’y serais pas arrivée. Aujourd’hui encore, je suis fière d’avoir réussi ce défi.


Qu’est-ce que l’on apprend mieux sur le tas que dans une formation?
Une formation nous enseigne la manière de faire quelque chose. En revanche, elle reste au niveau théorique. Le travail nous apprend à mettre les acquis en pratique. N’oublions pas les échecs professionnels, qui nous permettent également d’avancer dans la vie.


Quelles plateformes en ligne utilisez-vous pour vous former?
Ma génération a grandi sans internet ni technologies numériques. L’attention que nous portons à la communication en ligne devrait être d’autant plus grande. Personnellement, je me forme à l’aide de nombreuses plateformes en ligne. J’utilise souvent Wikipédia, Leo, TED ou YouTube.


Qu’est-ce que vous avez toujours voulu apprendre?
L’italien. J’ai toujours travaillé dans des entreprises suisses et j’aimerais aussi pouvoir dialoguer avec les collaborateurs tessinois dans leur langue maternelle. J’ai également un projet sportif. Joggeuse passionnée, je me prépare à un marathon. J’apprends beaucoup de choses sur l’aménagement de l’entraînement, l’alimentation et la régénération. La préparation et les défis que cela implique pour mon organisme sont des apprentissages fascinants.


Nathalie Bourquenoud est Responsable Human Development et membre de la direction de La Mobilière. Jusqu’en 2014, elle était responsable Monde du travail et membre de la direction de Postfinance. Avant cela, elle a occupé divers postes à la Raiffeisen Suisse. Nathalie Bourquenoud vit à Fribourg, est mariée et a un fils adulte.







Désirez-vous recevoir systématiquement des informations sur les séminaires d’entreprise?
Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter.

Retour

Cinq questions à Nathalie Bourquenoud

Commentaires

Utilisateur
 
E-mail
   
Commentaire