Céline Renaud nous donne des conseils pour une présentation réussie.

«Le meilleur PowerPoint qui soit, c’est le cerveau lui-même»

Céline Renaud est une entrepreneure et une auteure à succès qui a plus de 3000 interventions à son actif en tant que conférencière. Forte de cette vaste expérience, elle est désormais coach en rhétorique

Céline Renaud

Dans cet entretien, elle nous dévoile ses secrets pour maîtriser ses émotions avant de parler en public et elle nous explique comment captiver l’attention de son auditoire. Face à la crise sanitaire du coronavirus, ses cours sont passés du présentiel au virtuel. L’occasion de découvrir également ses astuces afin de réussir une présentation par écran interposé.

 

Madame Renaud, vous êtes une femme de caractère à qui tout réussit: vous êtes une entrepreneure, une auteure et une coach à succès. Vous avez près de 3000 interventions publiques à votre actif. Vous arrive-t-il encore d’avoir le trac avant de parler en public? 

Oui, bien sûr. J’ai toujours une certaine appréhension avant chacune de mes présentations. Cependant, c’est un stress positif, car cette pression que je ressens me donne l’énergie nécessaire pour bien me préparer. Sans cela, mes présentations seraient sûrement moins captivantes pour mon public.

La plupart des gens ont souvent le trac avant de prendre la parole. Comment faire pour gérer cette appréhension?

Une préparation approfondie est essentielle. Les problèmes techniques peuvent bien souvent nous déstabiliser. Avant le grand moment, vérifiez que tout fonctionne bien: le micro, l’ordinateur portable ou le projecteur. Assurez-vous que votre public sera confortablement installé pour être bien réceptif à la teneur de votre propos. Par exemple, une présentation dans un restaurant pendant un repas n’est vraiment pas une bonne idée. Vous devez également bien vous préparer et être à l’aise sur le sujet. De cette manière, vous pourrez avoir un discours naturel et ne pas tomber dans le piège du par cœur. Avec tout cela, vous aurez davantage confiance en vous!

Auriez-vous des techniques à nous conseiller?

Pour vous détendre, faites quelques exercices de respiration juste avant d’entrer en scène. Inspirez profondément en gonflant le ventre. Tenez-vous bien droit et faites quelques échauffements en bougeant un peu. Beaucoup de conférenciers n’atteignent une certaine assurance que bien après le début de leur intervention. C’est dommage. Recentrez-vous sur vous-même et prenez conscience de toutes les sensations dans votre corps. Il faut également faire travailler les muscles du visage. Vous pouvez par exemple échauffer vos cordes vocales et répéter plusieurs fois «Les chaussettes de l’archiduchesse...».  

Et si la peur de l’auditoire nous paralyse? 

Concentrez-vous sur votre auditoire et observez-le. Essayez de cerner ce que ces personnes attendent de vous. En anglais, on dit avec beaucoup de sagesse la chose suivante: «Illness» qui signifie maladie commence par «I» (je) tandis que «wellness», le bien-être, commence par «we» (nous). En clair, si vous vous concentrez sur votre auditoire plutôt que sur vous-même, vos peurs se volatiliseront. Mon petit conseil en plus: essayez quelques gouttes de fleurs de Bach pour vous détendre et bien vous concentrer. 

Quelle présentation a été la plus enrichissante pour vous?

Chacune de mes présentations m’apporte quelque chose. Je me souviens d’une présentation sur le thème de la digitalisation devant 2000 personnes à l’EPFL, à Lausanne. J’étais très stressée et j’avais même un peu l’impression de ne pas avoir la légitimité nécessaire devant tant de grands ingénieurs. Je n’étais pas à l’aise. Mais quand on est face aux gens, on ne peut pas se cacher et il faut affronter sa peur. J’ai commencé ma présentation en montrant à mon auditoire un morceau de bois. J’ai alors expliqué que ce bout de bois avait 350 ans. J’ai poursuivi en disant: «Vous devez sûrement vous demander ce que je fais là et si je vais vraiment vous apprendre quelque chose de nouveau sur la digitalisation. Laissez-moi vous expliquer.» J’ai vu que tout le monde acquiesçait. Grâce à un simple morceau de bois, j’avais réussi à éveiller la curiosité du public. A la fin de mon intervention, j’ai eu beaucoup de retours positifs. Mon authenticité avait été appréciée. J’essaie toujours d’entraîner mon public dans une certaine thématique avec une introduction percutante. J’anticipe également afin de désamorcer d’éventuels préjugés. 

Mais comment faites-vous concrètement pour capter l’attention de votre auditoire?

Je raconte une histoire! Lorsque l’on prend la parole, c’est comme une invitation au voyage. Il faut amener le public avec soi. Même lorsque la thématique est un peu plus sobre, il faut essayer de faire appel aux émotions. Cela permet à votre public de solliciter les deux hémisphères du cerveau, la partie rationnelle et la partie créative. Les personnes peuvent ainsi mieux s’imprégner de votre propos et devenir actrices de votre présentation. Certaines personnes m’écrivent pour me dire qu’elles ont gardé un bon souvenir de mon intervention et qu’elles s’en souviennent encore bien même au bout de 15 ans.  Autre élément important, je n’utilise pas de PowerPoint. Une présentation sur PowerPoint qui énonce des faits sollicite souvent bien trop la partie rationnelle du cerveau. Le meilleur PowerPoint qui soit, c’est le cerveau lui-même.

Auriez-vous un exemple à nous donner?

Lors d’une assemblée générale factuelle, vous pouvez raconter des anecdotes, mettre en valeur des données clés et les associer à des images dans l’esprit de votre public et éveiller ainsi des émotions. Il est important que votre sujet devienne en réalité une histoire.

Vous parlez ici du storytelling. Mais comment s’y prendre pour raconter une histoire?   

Il faut passer d’une communication axée sur la description à une communication sous forme de récit. A travers la radio, la télévision ou nos lectures, nous cherchons à découvrir des histoires. Il vous faut donc une histoire simple et concrète avec si possible une pointe d’humour. Parlez d’un héros auquel chacun peut s’identifier, un personnage qui doit résoudre un problème. Plus ce problème est important, plus l’histoire est intéressante. Si votre héros n’a aucun problème, il n’y aura pas de suspense. En revanche, afin de maintenir l’attention de votre auditoire, l’histoire doit être concise.

Actuellement, le home office est de mise. Par conséquent, les présentations se font de plus en plus en ligne. Comment faire alors pour réussir une présentation à distance?

Je n’aurais jamais pensé que l’on pouvait susciter des émotions par écran interposé, mais c’est possible. Lorsque je donne un cours virtuel, j’essaie également de ne pas utiliser PowerPoint et j’implique les participants. Afin de créer un échange constructif, je fonctionne avec des petits groupes de travail. Pour moi, le plus important afin d’avoir toute l’attention de ces personnes, c’est d’être efficace. 

Quel est donc votre secret pour faire preuve d’efficacité?

Virtuelles ou pas, dans le fond, mes présentations sont les mêmes. Cependant, j’ai bien conscience que lorsqu’on est chez soi, on se laisse plus rapidement distraire. Il faut donc proposer une introduction percutante et en venir vite au fait. En trois secondes seulement, il faut captiver l’auditoire pour qu’il ne décroche pas. Voilà pourquoi je segmente ma présentation en plusieurs parties courtes et interactives afin de maintenir l’attention des participants. Je ne voudrais pas qu’ils se mettent à grignoter en m’écoutant ou qu’ils jouent avec leurs enfants en même temps.

Pour résumer, pourriez-vous nous donner cinq conseils essentiels pour réussir une présentation?

1. Vérifiez le bon fonctionnement de l’installation technique
2. Travaillez bien votre sujet et préparez-vous physiquement et mentalement
3. Préparez une introduction efficace et percutante
4. Créez un récit et évoquez des images pour susciter des émotions
5. Transmettez votre enthousiasme au public

 

Auteur: Diana Osei / Supertext


Une formation continue efficace nécessite des conseils personnalisés.
Vous avez un besoin concret?

Nous nous ferons un plaisir de prendre du temps pour vous.

Souhaitez-vous être informé des nouveaux articles?

Abonnez-vous à la newsletter


 

Retour

Céline Renaud nous donne des conseils pour une présentation réussie.

Commentaires

Utilisateur
 
E-mail
   
Commentaire